fbpx

Vous venez de vous rencontrer et il te plait. Il t’attire, tu as envie d’aller plus loin, de te laisser aller, de te faire plaisir. Seulement voilà, ta condition de femme t’amène à te poser les questions suivantes :

  • N’est-ce pas trop tôt ?
  • Ne devrais-je pas attendre un petit peu ?
  • Si je couche avec lui maintenant, il pensera que je suis une femme facile.
  • Et après ? Il partira, il aura eu ce qu’il voulait…
  • Et après, sera-t-il là ? 
  • Pour répondre à la question du bon moment, on va d’abord faire le point sur le contexte. 

La femme, la société, le sexe : libère-toi des chaines imposées

C’est fou comme on peut se mettre la pression en tant qu’humain pour une histoire de sexe, d’envie, de plaisir. Il y a tellement d’enjeux pour la femme, beaucoup qui pèse sur ses épaules que cet acte d’amour n’est plus ce qu’il doit être et est remplacé par du stress, de la tension, du jugement.

Peur du jugement, du regard de l’autre, besoin de reconnaissance, de respect, tout est lié. 

L’acte sexuel ne devient plus un acte « gratuit » – dans le sens où l’on donne librement avec légèreté et joie. Mais un acte où les femmes se jugent entre elles, un acte où on se juge soi-même. Parce que la société, notre éducation culturelle, religieuse nous a appris qu’une femme doit préserver son sexe. Et que la valeur d’une femme est liée au nombre de partenaires qu’elle a eu dans sa vie. Pour résumé, une femme qui a eu plusieurs partenaires est considérée comme une salope, une fille facile. Une femme qui n’en a eu qu’un est une pierre précieuse, une femme respectable. De ce fait, la question du bon moment ne se pose pas à partir de ses propres envies mais à partir de ce que pense la société. Donc la décision finale sera biaisée. Pour prendre ta décision en bon et dû forme, tu devras d’abord te détacher de cette pression qui pèse sur tes épaules. Sinon, quoique tu fasses, tu seras tiraillée entre ce que tu veux  vraiment et ce que la société te dit de faire, ce que la société attend de toi. Tu chercheras à ce que l’homme avec qui tu couches devienne « ton mari » ou le père de tes enfants parce que inconsciemment c’est comme cela que l’on t’a éduquée en tant que femme 

Clarifie le sens que tu veux donner à la relation

Afin d’éviter des surprises, des frustrations, tu as besoin de faire le point sur ce que tu veux réellement. Clarifier tes ambitions et tes attentes. En effet, dans une relation l’autre en face n’est pas toi-même et tu n’es pas l’autre. Tu as des besoins particuliers, des attentes que l’autre n’a pas. Il se pourrait que tu t’attendes à une certaine attitude après le sexe que l’autre n’aura pas forcément. Pour éviter des déceptions des deux côtés, il est nécessaire de clarifier les choses en se posant les questions suivantes :

  • Quel genre de relations est-ce que je cherche ? Un engagement, une relation intime sans engagement mais suivie, juste une nuit, mon futur mari…Sois claire avec toi-même
  • Qu’attends-tu après le sexe ? Un coup de fil tous les jours, une présence dans ta vie, un soutien, des messages, de la distance, des rdv hebdomadaires, mensuels, improvisés, pas d’attente particulière ?….
  • Qu’est-ce qui est important pour toi dans une relation ? Comment veux-tu être traitée ? Ce qui est négociable et non négociable ?  

Sois vraie, transparente avec toi-même. Cette démarche se fait entre toi et toi-même. Il est trop tôt pour impliquer l’autre.

Exprime-toi

Maintenant que c’est clair dans ta tête : ce que tu veux et ce que tu ne veux pas, il est temps de confronter tes attentes, tes besoins et ceux de l’autre en face de toi. On s’imagine souvent, et ceci est humain, que ce que l’on pense, nos valeurs sont la norme. Pourtant nous avons tous une vision différente du monde, un état d’esprit différent. Mais on ne le sait pas avant de tomber sur des personnes différentes de soi. C’est vraiment dans la différence, dans la rencontre avec l’autre que l’on apprend à se connaître et que l’on voit plus claire sur ses attentes, ses besoins. 

Donc il va falloir exprimer à l’autre ce que tu veux. Je n’ai pas dit exiger ! J’ai dit exprimer. Exiger c’est vouloir à tout prix que l’autre soit comme on demande, qu’il fasse ce que l’on attend. Exprimer c’est partager ce que l’on est, qui on est, comment on voit les choses et être dans une attitude d’écoute et de non jugement. Être dans la compréhension de ce qu’il est. Connaître l’autre, voir un petit bout de lui. Voir qui est en face de soi et non la projection que l’on se fait de lui. Entrevoir qui il est et non ce que l’on aimerait qu’il soit. 

Analyse et décide

Maintenant que tu as confronté tes attentes, tes besoins, tes espoirs ou tes désespoirs ! Haha, il est temps d’analyser ces éléments. Qu’est-ce qui t’attend après l’acte eu égard de ce qui a été partagé ? Es-tu prête à faire des concessions, si oui sur quoi précisément ? Ce que tu entrevois ne correspond pas du tout à tes attentes alors que fais-tu ? Le désir est-il plus fort ? Ou cela n’en vaut-il pas la peine peut-être donc vaut mieux laisser tomber?

Parfois, un homme peut te plaire, t’attirer mais il n’est pas forcément la bonne personne pour tes « plans », pour toi, tes ambitions, ta personnalité. Le truc c’est que l’on est pressé. Pressé-e de vivre le grand amour, de rencontre l’amour de sa vie, d’être en couple, de se marier. Pressé de faire l’amour car l’envie est plus forte…

C’est à toi de faire preuve de discernement afin de savoir ce qui est bon pour toi. Quoi que tu décides, car toi seule décide, il te faudra assumer et prendre tes responsabilités. 

La voie du coeur, de l’égo, du corps ou de la raison : c’est une question de choix. 

Nadeen François.