fbpx

J’ai décidé de lâcher-prise et de tester le flow. 

En cette rentrée scolaire, je réfléchissais au lancement d’un programme qui vous aiderait à progresser professionnellement et financièrement. Et je l’avais trouvé ainsi que tous les experts qui y participeraient. 

Mais hier soir, en me posant sur mon lit j’ai décidé de ne pas le lancer à la fin de l’année. Après une longue journée, j’avais pris mon carnet de croquis pour me détendre et me faire du bien. J’étais tellement bien que je me suis mise à me dire :

« waouh, ce serait bien que je passe des journées à écrire et à dessiner au lieu d’être dans le stress du business. Mais en même temps, j’aime entreprendre. J’aime l’idée de lancer et développer une idée, faire les gens adhérer, contribuer à changer la vie des autres, transmettre mes savoirs. Sincèrement enseigner et accompagner c’est aussi une passion ! »

Ce n’est donc pas une problématique d’activités mais de stress. Mais pourquoi le stress ? Nous vivons dans un monde à 200 à l’heure avec des obligations de résultats. Dans tous les domaines. Tout le monde nous demande des résultats : notre conjoint, nos enfants, notre boss, la société et surtout nous-mêmes. Il faut faire rentrer les sous pour payer le loyer, se nourrir et nourrir les enfants, se vêtir, payer Edf et la Sgde, aller au restaurant, payer la voiture…

Il faut être performant, super positif et tout le monde devient conférencier sur la motivation. 

Mais à quel moment on se pose ? J’ai entendu dire que c’était possible de vivre tel un oiseau et de bien gagner sa vie. Faire ce que l’on aime sans stress, avec fluidité et s’enrichir, est-ce vrai ? Je fais ce que j’aime : accompagner et enseigner depuis plus de 10 ans. Mais avec du stress surtout depuis que j’ai créé mon centre de formation et de coaching. Il y a autre chose que j’aime et que je ne fais pas suffisamment : écrire et dessiner. Pourquoi ? Parce que je reste focalisée sur ce que je sais bien et qui me permet de gagner ma vie. Donc j’ai cette croyance que écrire et dessiner ne me permettra pas de gagner ma vie. Pourtant c’est mon équilibre et cela me fait un bien fou. 

Je suis trop dans le contrôle , bien que j’ai fait d’énormes progrès j’ai encore besoin de progresser à ce niveau. Je suis vraiment une Control Freak. Tout est pensé, analysé, intellectualisé. À la fois une qualité et un frein pour certaines opérations. 

Ce que je veux à travers Femme Amazone c’est accompagner les femmes à être plus épanouies. Avoir confiance en elle, en leur projet, être bien émotionnellement. J’ai beaucoup progressé à ce niveau dans ma vie et c’est pour cela que j’accompagne. Seulement, je ressens fortement le besoin d’aller plus haut, m’élever et faire des pas en plus vers mon alignement. Mon travail d’alignement a commencé il y a 11 ans. Avec des paliers franchis d’année en année. 

J’ai appris à être moi-même dans mon parcours, professionnel en faisant des choix : quitter mon cdi, lancer ma société, affirmer mes choix, enlever mes masques même s’il en reste quelques uns. 

En ce moment précis, je veux aller plus haut. Comment? Je ne sais pas. Une petite voix m’a soufflé ceci : être dans le lâcher-prise total et le fait d’être soi-même, encore plus. 

Être soi-même à l’instant T. 

Affaire à suivre